Réduction de -10% avec le code NEW

POURQUOI J'AI UNE INFECTION URINAIRE?

Les infections urinaires sont très répandues chez les femmes, la plus connue sous le nom de cystite est une infection dûe à la bactérie Escherichia coli. Ces infections de l'appareil uro-génital ont de multiples facteurs d'apparitions. Nous allons voir ici quels sont-ils sous différents axes. Un ou plusieurs de ces facteurs peuvent causer l'infection.

URIGYNO la gélule d'huiles essentielles pour lutter contre les infections urinaires

 

AXE MICROBIEN : LES Agents pathogènes 

1.Agents pathogènes externes attrapés par voie orale dans des aliments contaminés, ou par contact cutané au niveau des muqueuses génitales:

- BACTERIES sont les 1ers agents en nombre–  Escherichia coli reconnue responsable à 80% des infections urinaires de type cystite.

- CHAMPIGNONS ET LEVURES (est une famille des champignons) :

MYCOSE dûe à des champignons

CANDIDOSE dûe aux candidas ( levures)

- VIRUS (herpes, condylomes)

 

2.Agents pathogènes internes présents déjà dans l'organisme (sphère intestinale)peuvent se surdévelopper dans un contexte de stress émotionnel ou déficience du système immunitaire ou dysbiose intestinale (détérioration de la flore intestinale) et se délocaliser dans les voies basses urinaires pour créer les infections.

Les bactéries concernées sont Escherichia coli, candidas.

 

Axe RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES (EXTRAIT ARTICLE DE L'INSTITUT PASTEUR MARS 2017)

" Les antibiotiques sont des médicaments qui servent à lutter contre les infections dûes à des bactéries: les pneumonies, bronchites, otites, méningites, infections urinaires, septicémies, maladies sexuellement transmissibles...

C'est une des découvertes les plus importantes de la médecine qui a sauvé et qui sauve des millions de vies chaque année, mais leur efficacité est menacée car les bactéries peuvent s'adapter et résister au traitement. les antibiotiques tuent les bactéries, ou bloquent leur prolifération. Les bactéries résistantes sont devenues insensibles à ces drogues. On parle de résistance aux antibiotiques ou aux antibactériens.

Les bactéries résistantes provoquent chez l'homme ou l'animal des infections plus difficiles à traiter que celles dûes à des bactéries non réistantes (aussi dites bactéries"sensibles"). Des bactéries peuvent être résistantes à un ou à plusieurs antibiotiques, on parle alors de bactéries multirésistantes ou BMR. Dans les cas extrêmes, heureusement encore très rares, une bactérie peut être résistante à tous les antibiotiques utilisables chez l'homme. Elle est dite alors pan-résistante et peut entraîner un échec thérapeutique. Les BMR les plus inquiétantes sont les entérobactéries multirésistantes- les entérobactéries comme Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae sont des bactéries du tube digestif responsables d'un très grand nombre d'infections-"

La résistance aux antibiotiques est un facteur particulièrement à retenir dans un contexte de chronicité des infections urinaires.

 

 

Axe nutritionnel

  1. Une alimentation non équilibrée trop riches en graisses (viandes et produits laitiers), trop riche en sucres (sodas, chips) et pas assez en fruits et légumes va favoriser une détérioration de la flore intestinale (dysbiose).

Nos bactéries intestinales se fortifient grâce aux fibres que nous absorbons dans les légumes verts à fibres par exemple, ou dans les enveloppes de céréales, le son.

Il est nécessaire d'avoir un apport nutritionne en FOS fructo-oligosaccharides (fibres) pour la bonne santé de nos intestins et notre bon fonctionnement digestif.

2.L'équilibre acido-basique de notre corps (cf. PH) est directement lié à notre alimentation. D'observation générale de notre alimentation, il est très fréquent que cet équilibre ne soit pas respecté et qu'il se situe plutôt en faveur du côté acide. Pour mémo: les viandes et produits laitiers sont acides, les fruits et les légumes sont basiques.

Pour mémo: nos organes ont des pH différents, PH basic le haut du corps et PH acide le bas du corps (dont le vagin). L'acidité vaginale est une protection naturelle contre les microbes, elle crée une "barrière" contre l'infestation, l'installation des microbes, cf. axe hygiène corporelle.

 

Axe DIGESTION BASSE

Les dysfonctionnements des système d'évacuation urinaires et selles peuvent favoriser le développement des infections.

  1. Ne pas uriner fréquemment, "se retenir" favorise la stagnation des bactéries agents pathogènes. Le cas anecdotique est le voyage en avion que redoute de nombreuses femmes (position assise de longue durée et pas suffisamment d'immixtions).
  2. Les constipations chroniques, donc retenues des selles ont le même résultat: les bactéries agents pathogènes contenues dans ces matières vont de délocaliser dans l'appareil uro-génital à travers les tissus.

 

 

Axe hygiène corporelle

Observation d'un manque d’hygiène au quotidien de la femme et de l’homme;

1.Problème d’agression des produits d’hygiène intime utilisés, facteurs chimiques: les savons antibactériens, des sprays, des déodorants, des gels contraceptifs et les gelées modifient l'environnement vaginal (PH) et peut causer une irritation, ce qui rend le tissu sensible à l'infection;

La sur-utilisation en interne vaginal des ces produits (destruction de la flore vaginale et donc détérioration du terrain acide naturel du vagin nécessaire à sa protection contre les microbes);

2.Le choix des tampons, des serviettes hygiéniques (périodiques et protège-slip) : qualité du coton (transgénique)  et des additifs utilisés pour leur fabrication (chimie agressive);

La coupe menstruelle nouvellement arrivée sur le marché est mal utilisée, pas assez souvent nettoyée et sans produit d'antiseptie (savon);

3.Le choix des matières des lingeries et des vêtements à même la peau (trop de synthétiques, pas assez de coton, vêtements trop serrés);

4.Manipulations d'essuyage suite à l'évacuation des selles pour les femmes d'arrière en avant est une source de contamination des bactéries des selles dans le vagin. La bonne méthode est de s'essuyer d'avant vers l'arrière.

 

Axe circulatoire

Divers facteurs (comportements, médicaments, alimentation, blocage du noeud sacral lombaire, peuvent provoquer un ralentissement de la circulation sanguine au niveau de cette zone du petit bassin (voies urinaires-appareil de reproduction).

Une circulation sanguine ralentie peut provoquer:

1.une mauvaise irrigation des organes et des tissus

2.un dysfonctionnement des organes et des tissus

3.un terrain propice aux développements d'agents pathogènes.

C'est en particulier une des causes majeures des cas chroniques d'infections urinaires, voir par exemple la cystite interstitielle (d’origine non bactérienne/microbienne).

 

Axe hormonal : balance œstrogène-progestérone

Si cette balance hormonale n'est pas à l'équilibre, elle peut avoir pour conséquence de sévères altérations, et dysfonctionnements dans notre organisme. La production naturelle de ces hormones stéroidiennes est une des sources de notre bonne santé.

  1. Les traitements contraceptifs de tous ordres bouscoulent la balnce naturelle de la femme;
  2. Le manque d'oestrogènes favorise la sécheresse vaginale, contexte au développement des agents pathogènes;
  3. Le stress perturbe la production de nos hormones et intervient donc directement dans cet équilibre.

 

AXE ANATOMIQUE

Certaines malformations de naissance de l'appareil uro-génital pourront expliquer  certains cas d'infections.

 

AXE COMPORTEMENTAL

Dans notre société, on ne bouge pas assez, on ne fait pas assez de sport .

Exemples:

- La sédentarité professionnelle (voiture, position toujours assise, canapé, bureau);

- la sédentarité des personnes âgées (position assise de longue durée, pas assez d'immixtions).

 

Axe PSYCHO-émotionnel

Notre état de santé est directement lié à notre équilibre psychique, à notre appréhension du VECU.

Notre contexte de société génère beaucoup de stress (dont on parle tant), à la source de nombreuses pathologies.

la femme ne semble pas avoir encore trouvé sa juste position à travers l'expression de ses multiples rôles soeur, mère, épouse, amante, amie.

les infections urinaires révèlent une problématique existentielle de "territoire" pour la femme, le territoire est synonyme du "lieu" ou de "propriété", des exemples: son domicile est occupé par une autre personne, d'où un ressenti d'un manque d'espace vital pour vivre (cas classique avec les "Tanguy" enfants), son compagnon ou mari est accaparé par une autre personne (concurrence féminine, concurrence sexuelle) d'où ressenti de perte de propriété.

 

AUTRES CONTEXTES SENSIBLES

  1. 1. La grossesse

Les femmes enceintes sont sensibles à l'infection dûe à des changements hormonaux, à une modification du fonctionnement du réseau sanguin, à une réduction du tonus urétral. La pression exercée par l'utérus sur la vessie, la stase veineuse locale, la pression du foetus et placenta sont autant de facteurs propices à créer un terrain "fragile" de l'appareil uro-génital.

  1. 2. Le diabète

Les personnes atteintes de diabète et ceux qui consomment de grandes quantités de sucre sont prédisposés à l'infection urinaire.